Yannis C - Kronoscopie

Aller au contenu

Menu principal :

À la une ! > Le Kronos des copines


Mon Kronos par Yannis




Mon aventure Korg a commencé en 2001.

Je faisais mes études musicales à Nancy et, lors d’un passage chez mon dealer de Jacks, je suis tombé en arrêt devant un OVNI couleur gris alu. J’en avais déjà vu un quasiment pareil en 1996 à Lyon, le Trinity. Là, le nom avait changé (et mes connaissances musicales aussi...). J’ai allumé ce qui allait devenir le « clavier de ma vie » : le Triton !

La claque au niveau réalisme sonore, au niveau possibilités, au niveau facilité. J’ai plongé !

Parralèlement en 2003
, un autre clavier m’a fait les yeux doux : le Motif. Lui et toute la lignée (Motif 6, Motif ES8, Motif XS8) ont été les compagnons du Triton sur scène (avec en plus une petite adjonction de 3 mois d’un Fantom X7, mais Roland n’est pas fait pour moi).

En septembre dernier, lors d’une formation à Lille, je décide d’appeler un magasin bien connu
car j’avais vu qu’il était l’un des rares à avoir en stock un Kronos 88. Plus par curiosité qu’autre chose, car j’avais testé pendant 2 jours l’Oasys en prêt et je n’avais pas été convaincu. En arrivant au magasin, le vendeur le déballe devant moi. Allumage... German Piano... 3699 euros... Maison !

Et voilou,
l’idylle a commencé (avec toujours le Triton en complément). Je fais partie d’un groupe de tribute à TOTO et les samples/boucles sont déconcertantes de facilité à gérer. C’est un vrai plaisir. Le seul hic, je n’arrive pas à avoir la même dynamique sonore en sortie que le Triton, mais c’est un détail.


Yannis (Yannthekeys)

Retourner au contenu | Retourner au menu