Changer de tempérament - Kronoscopie

Aller au contenu

Menu principal :

Didacticiels > Astuces Synthèses > SGX-1


Série « Les didacticiels de François »

Changer de tempérament


Ce didacticiel présente la notion de tempérament et propose un exemple de répartition des notes différent de celui du tempérament égal qui est utilisé par défaut.


Un peu d'histoire


En musique, le terme d'échelle est appliqué à un ensemble de notes que l'on appelle degrés (seconde, tierce, quarte, etc.) et qui sont donc définies par les intervalles entre degrés voisins. Pour la musique occidentale, les intervalles se composent de tons ou demi-tons, mais d'autres cultures offrent des gammes dont les intervalles peuvent être inférieurs ou supérieurs au demi-ton. C'est le cas dans les pays Arabes, en Inde ou Chine, par exemple, mais également dans la musique javanaise ou encore traditionnelle hongroise.

Dès l'antiquité, la codification de la musique a mis en évidence la gamme pentatonique (penta voulant dire cinq en grec ancien), à savoir une gamme composée de cinq hauteurs de son différentes. Il n'y a pas une gamme pentatonique, mais des gammes pentatoniques, composées de cinq sons en arrangés en quinte sur une octave. Par exemple, do-sol-ré-la-mi nous donne la gamme pentatonique do-ré-mi-sol-la.

À partir du Moyen-Âge, on a commencé à se rendre compte que les gammes pentatoniques ne permettaient pas de tout jouer. L'échelle diatonique a donc été mise au point, c'est-à-dire une gamme heptatonique (7 degrés) composée de 5 tons et 2 demi-tons, ces derniers étant en général séparés par deux ou trois tons. Cette gamme peut se subdiviser en demi-tons pour obtenir une échelle chromatique, chaque degré pouvant être diminué ou augmenté d'un demi-ton. Pour la musique occidentale, les demi-tons de l'échelle diatonique sont toujours situés (sans altération de dièse ou de bémol) entre les notes mi et fa, si et do. L'échelle diatonique occidentale peut être majeure ou mineure. Le mode majeur suit le format ton / ton / demi-ton / ton / ton / ton / demi-ton, tandis que le mode mineur harmonique suit le schéma ton / demi-ton / ton / ton / demi-ton / ton et demi / demi-ton. Enfin, notons que chaque note du clavier se situe à un demi-ton d'intervalle de ses voisines, ce qui nous amène au tempérament.

Le terme "tempérament" en musique se rapporte à un système d'accord construit par altération d'une gamme naturelle. Voyons d'abord ce qu'est cette dernière. Une gamme est dite "naturelle" lorsque les hauteurs de son qui la composent sont harmoniquement pures (avec des fréquences multiples de la fréquence fondamentale). Le problème intervient lorsqu'on souhaite transposer (monter ou descendre les notes pour changer la tonalité sans changer la mélodie) ou moduler (changement de mode ou de tonalité). Dans ce cas, le rapport entre certaines notes sonne faux. Pour faciliter les choses, on a uniformisé les intervalles en créant des tempéraments, relativement nombreux, entre la Rennaissance et le XIXe siècle (la première mention d'un tempérament apparaît dans un manuscrit du mathématicien Hollandais Simon Stevin datant de 1605), chacun proposant son propre système. L'avantage d'avoir des tempéraments différents est que cela permet d'obtenir des "couleurs sonores" particulières et donc de mieux exprimer joie, tristesse, mélancolie, etc. Les écrits de Bach et de Couperin, en particulier, attachent de l'importance au fait que les tempéraments inégaux sont très utiles en ce sens.

Douze intervalles égaux

Depuis environ 200 ans, le tempérament égal (ou gamme tempérée) s'est imposé à tous les compositeurs, car il a permis de résoudre les inconvénients des autres tempéraments au niveau de la justesse des intervalles. On a donc divisé l'octave en 12 intervalles chromatiques égaux. Ce système permet de transposer et moduler sans retenue puisque toutes les notes sont équivalentes lorsqu'elles sont considérées comme toniques (premier degré). Bizarrement dans la gamme tempéré, tous les intervalles sont faux ! Mais ce manque de justesse est tellement minime que l'oreille s'habitue à cette faible dissonance. Le deuxième problème posé par la gamme à tempérament égal est celui souligné par Bach et Couperin, à savoir le fait que toutes les tonalités possèdent la même couleur. Bach a d'ailleurs proposé un recueil appelé le "clavier bien tempéré" (
wohltemperiert) du nom du système qui avait ses faveurs. Malheureusement, nous n'avons pas les notes de J.S. sur sa méthode d'accordage, mais C.P.E. a laissé des écrits, dont on peut penser qu'ils suivent les préceptes enseignés par son père. De plus, Bradley Lehman a proposé une relecture de la méthode d'accordage de Bach basée sur les volutes dessinées par Bach dans "Le clavier bien tempéré". Pour conclure, avec un piano qui suit la gamme tempérée, un do dièse sonnera pareil qu'un ré bémol. Avec un violon qui applique la gamme naturelle, si l'on prend une valeur de 0 cent pour do, le do dièse a une hauteur de 71 cents, tandis que le ré bémol a une hauteur de 112 cents. La gamme tempérée assigne une valeur de 100 cents à chacune de ces deux notes.

Voilà qui est largement suffisant pour un aperçu de ce que signifie le tempérament. Dans le tableau ci-dessous, les valeurs proposées font que le tempérament devient inégal. Je vous laisse découvrir les différences de tonalité avec le tempérament égal, notamment dans les aigus.

Pour ceux qui la question intéressent, je vous propose d'écouter la démo de Bradley Lehman dans laquelle il compare le tempérament égal à celui de Bach tel qu'il l'interprète en jouant le même morceau dans les deux tempéraments. L'explication complète de son interprétation, en anglais, figure sur son site http://www.larips.com, qui s'affichera dans une nouvelle fenêtre si vous cliquez sur la volute de Bach ci-dessous (un dessin présent sur la page de garde du clavier bien tempéré).

Tempérament égal et tempérament de Bach


Procédure


Pour mettre en pratique un tempérament différent de celui qui est utilisé par défaut, je vous propose d'utiliser l'exemple suivant fourni par mihmix de Korg Forums. Pour cela, suivez la procédure ci-dessous et saisissez les valeurs de référence qui sont données dans le tableau.


-  En mode Program, appuyez sur l'onglet "Common", puis appuyez sur le paramètre "Type" de la section "Scale". Le paramètre affiché par défaut est "Equal Temperament". Vous allez remplacer ce paramètre par "User All Notes Scale".

-  Passez en mode
Global, puis appuyez sur l'onglet "Controllers/Scale", suivi de l'onglet "User Scales". Modifiez le paramètre de chaque note de "User All Notes Scale" à l'aide des valeurs ci-dessous.


A0

- 14

G2

0

F4

4

D#6

10

A#0

- 14

G#2

0

F#4

4

E6

10

B0

- 13

A2

0

G4

4

F6

11

C1

- 12

A#2

0

G#4

4

F#6

12

C#1

- 12

B2

1

A4

4

G6

13

D1

- 11

C3

1

A#4

5

G#6

14

D#1

- 11

C#3

1

B4

5

A6

15

E1

- 10

D3

1

C5

5

A#6

16

F1

- 10

D#3

1

C#5

6

B6

18

F#1

- 9

E3

2

D5

6

C7

20

G1

- 8

F3

2

D#5

6

C#7

22

G#1

- 7

F#3

2

E5

6

D7

24

A1

- 6

G3

2

F5

7

D#7

26

A#1

- 5

G#3

2

F#5

7

E7

28

B1

- 4

A3

3

G5

7

F7

30

C2

- 3

A#3

3

G#5

7

F#7

33

C#2

- 2

B3

3

A5

7

G7

36

D2

- 2

C4

3

A#5

8

G#7

39

D#2

- 2

C#4

3

B5

8

A7

42

E2

- 1

D4

3

C6

8

A#7

45

F2

- 1

D#4

4

C#6

9

B7

49

F#2

- 1

E4

4

D6

9

C8

53


Retourner au contenu | Retourner au menu