P/ Tri_tonton - Kronoscopie

Aller au contenu

Menu principal :

À la une ! > Entre quat'z'yeux


Profil en 10 questions  -   Tri_tonton (Manu)


Les lecteurs de Kronoscopie qui sont également membres d'AudioKeys connaissent un peu ou bien notre Manu national, figure incontournable de la scène Korg en France de par ses activités de démonstrateur, vendeur, animateur et administrateur du forum AudioKeys, devenu la référence dans le domaine (bel article paru dans KR215). Mais pour ceux qui ne fréquentent pas encore AudioKeys (ce qui ne saurait tarder), voici le portrait de Manu en 10 questions. Oh... et n'oubliez pas de visionner la démo du KRONOS réalisée par Manu.



Manu découvre le Kronos en compagnie de Michel Deuchst


Kronoscopie : Bonjour Manu et merci de te prêter au jeu des 10 questions. Les membres du forum AudioKeys (forum de discussion que j’encourage les lecteurs à découvrir) te connaissent bien sous ton pseudo tri_tonton, mais peux-tu te présenter aux lecteurs de Kronoscopie s'il te plaît ?
Manu : Bonjour. Alors, je suis avant tout un passionné de musique et de technologies. J'ai été le premier modérateur Korg, début 2000. J'ai par la suite créé AudioKeys afin de répondre à l'attente des utilisateurs de produits de hi-tech musical. Fort de mon expérience dans ce domaine, et appuyé par une équipe de modérateur talentueux, AudioKeys a fêté ses 11 ans cette année. Nous sommes aujourd'hui  reconnus par les acteurs majeurs de l'industrie de la musique, invité aux présentations privés, partenaire du salon de la musique MUSIC & YOU ... bref, le forum est une fierté et il se porte très bien.

K : Quel a été ton parcours musical, de par tes antécédents familiaux, tu as la musique dans le sang si je ne m’abuse ?
: Je suis né dans une famille de musiciens. Dès l'âge de 5 ans, j'ai commencé le piano et le solfège. A 7 ans, j'ai joué dans mon premier orchestre musette. A 10 ans, je jouais du piano dans les salons de la musique, du classique essentiellement. Vers 20 ans, j'ai joué avec des groupes, des orchestres de ma région et j'ai fais mes début dans divers studios d'enregistrement. Nous faisions entre 200 et 230 concerts par an essentiellement dans ma région, le Var. En parallèle, ma famille ayant un magasin de musique (Sun Music), j'ai pu découvrir très tôt les synthétiseurs, puis la MAO avec les Atari. J'ai également pu découvrir un autre aspect du métier en étant backliner très jeune. Pouvoir rencontrer des musiciens et vedettes, les côtoyer de très près m'a permis d'apprendre énormément sur la musique, sa magie, ses contraintes et la rigueur qu'elle impose. Je baigne dans cet univers depuis tellement longtemps qu'il m'est difficile de résumer mon parcours, mais ce que je retiendrai c'est certainement les très belles rencontres que ça m'a permis de faire. Aujourd'hui je suis démonstrateur dans le magasin familial. Je ne fais plus de concerts à cause de gros problèmes d'oreilles mais je peux toujours jouer de la musique. L'essentiel est bien là ...

K : Tes enfants te suivent-ils au niveau musique, sont-ils prêts à « se taper un bœuf » avec leur père ?
M : J'ai une fille de 19 ans. Elle n'a jamais souhaité faire de la musique. Je ne suis pas déçu car je ne voulais pas la forcer. Ca ne sert à rien. La musique doit-être un ressenti et non une contrainte. Mon fils en revanche est un passionné ! Il a 11 ans et fait de la guitare. Nous jouons le plus possible ensemble.

K : Tu partages beaucoup de ton temps à faire vivre AudioKeys, avec comme seule reconnaissance la sympathie de ses membres et un article dans Keyboards Recording. Tu as encore le temps de composer pour toi ou de jouer en groupe ?
M:  Non. Premièrement, la composition est un don. Je n'ai jamais eu cette fibre ... même si je m'y suis essayé, très vite je me suis rendu compte de ça. La musique est un art très riche, nous ne cessons jamais d'apprendre alors peut-être un jour ! Je me suis par contre concentré à accompagner les autres, me mettre à leur service. Deuxièmement, avec le handicap qui est le mien, il faut que je préserve mon capital auditif. Le studio me permet ça, ainsi que la démonstration. Comme beaucoup, je me suis cru invincible, le volume sonore ne pouvait pas m'atteindre et pourtant ! Ca ne me rend pas malheureux avec le temps car je reste au contact de la musique. Faire de la démonstration est un métier génial. Je ne me mets plus au service d'un chanteur, d'autres musiciens, d'un artiste ou d'une œuvre. En revanche, je me mets au service d'un instrument afin d'en faire ressortir le meilleur. C'est tout aussi intéressant. Et ce métier m'était plus ou moins prédestiné. Je garde un souvenir impérissable lorsque plus jeune, j'ai vu dans un salon de la musique, Monsieur Michel DEUSCHT ! Ca a été une révélation ! Je me suis dis que c'est ce que je voulais faire .... Et c'est ce que je fais aujourd'hui.
Pour l'article dans le magazine KEYBOARDS RECORDING, ça a été une immense fierté ! C'était en Janvier 2007 (N°215). La première reconnaissance d'AudioKeys. Plus particulièrement de mon investissement et de celui de mon équipe. J'ai encore quelques exemplaires avec moi dans mon home studio. Ma mère en avait acheté tellement ! Et comme un signe, je suis né en janvier (un beau cadeau d'anniversaire donc), puis je me suis marié 7 mois plus tard. Autant dire "quelle belle année" ...

K :
Que penses-tu de l’évolution du K
ronos par rapport à l’Oasys  que tu as possédé, des regrets ?
: J'ai eu effectivement l'Oasys. Une machine qui ne peut laisser personne indifférent ! Pour moi, ce clavier a marqué sa génération. J'ai eu l'un des premiers arrivés en France. Le Kronos est pour moi un aboutissement. Même si technologiquement parlant, Korg est resté sur la même ligne de conduite, il aura déjà permis à le rentre accessible au plus grand nombre. Ensuite, s'appuyant sur cette expérience, Korg a su faire évoluer l'ergonomie et les sons. Une chose m'a marqué immédiatement, c'est l'énorme dynamique du Kronos. Ca sonne plus puissant, plus pro. Les pianos et les pianos électriques sont remarquables. Les kits de batteries, les basses, mais aussi certains sons acoustiques ont été au centre des attentions de l'équipe de développement des sons chez Korg. Ca se ressent immédiatement. En revanche, je reste sur ma faim surtout sur les sons de guitares. Korg a aussi fait une erreur à mon avis en retirant les pads, heureusement remplacés par la suite par l'ajout possible d'un nanoPAD ou l'intégration de ces derniers dans l'écran ... même si pour les deux, c'est beaucoup moins pratique. Il en est de même pour les prises XLR sur le panneau arrière ! Mais bon, ça reste malgré ces quelques points négatifs une machine exceptionnelle. Je voudrais également rajouter que le poids revu largement à la baisse est un atout non négligeable et que la version 73 notes bénéficie d'un toucher lourd. Ca, ce sont des points positifs qui en font une machine idéale pour la scène.

K : Le K
ronos est une Workstation plutôt à usage généraliste. Que recommandes-tu à tes clients lorsqu’ils te demandent de leur conseiller un synthétiseur en complément du Kronos ?
: C'est une question difficile. Beaucoup de paramètres sont à prendre en compte. Le style de musique, les sons recherchés et l'ergonomie de la machine etc ... Je pense que Korg a réalisé avec le Kronos la machine la plus aboutie de sa génération. Ce qui est important est de faire un apport justifié. Le plus souvent malgré tout, c'est vers une autre couleur sonore que je vais orienter mes clients. Mes conseils se portent en général vers le Yamaha Motif XF pour ce qu'il apporte en matière d'ergonomie mais plus particulièrement pour la qualité de ses sons acoustiques. Le choix d'un Kurzweil peut s'avérer également assez judicieux ! Mais tout dépendra du style musical recherché.

K : Quels sont pour toi les points forts du K
ronos ?
M : En premier, je dirai sa prise en main. C'est très intuitif, largement appuyé par un bel écran tactile. La technologie en streaming avec le disque dur SSD est également une réussite. Le système KARMA est un moyen de création et d'inspiration sans fin. Certes, il faut s'y pencher avec une attention toute particulière pour en tirer le maximum, mais heureusement, une simple action sur les potards linéaire et les mémoires de scènes permettent de se faire plaisir très rapidement. Le nombre d'effets d’insertion est aussi très appréciable. Le séquenceur 16 pistes midi et 16 pistes audio (mono) en font également une workstation complète et puissante. Le Vector apporte beaucoup dans le plus pure style Wavestation mais pas seulement. Et comment ne pas parler des 9 synthèses embarquées !!!!
C'est  pour moi  la machine la plus aboutie de sa génération ... et le meilleur reste à venir. Rien qu'avec les banques de sons qui sont développés par Korg et par KARO, appuyées par la richesse des banques d'usines, c'est incontestablement la machine à posséder.

K : Tu es un motard convaincu je crois. Que pilotes-tu à l'heure actuelle ?
M : Oui, effectivement. C'est ma deuxième passion après la musique. Ma dernière moto était une HONDA 600 Hornet, toute montée CUP. Je m'en suis séparé récemment. Elle était magnifique, mais je ne pouvais continuer avec un pot de compétition qui crachait des flammes à chaque décélération ! D'un autre côté, quel son ..... Je suis actuellement sur deux modèles. Ce sera soit une Yamaha R1, soit la Ducati Panigale. J'ai hâte de présenter à la mythique montée du Castellet ma future monture.

K : Que trouve-t-on sur ton iPod en ce moment ?
M : Beaucoup de choses. Plus de 6000 musiques à dire vrai ! Il y a de tout. J'aime écouter tous les styles. Même si je suis très attaché au Funk. C'est un style qui me parle incontestablement. Disons que ce que j'écoute en ce moment c'est les bons vieux Ray CHARLES, une sorte de retour aux sources ...

K : Sur le papier, il y avait tous les ingrédients requis pour terminer dans le haut du tableau. Que se passe-t-il au Vélodrome cette saison ?
M : Mouarf ... C'est une attaque directe là !!! Je n'ai pas envie de commenter les résultats pitoyables d'une équipe de milliardaires en short à l'égo démesuré... Ça m'attriste, c'est vrai, mais je trouve qu'il y a bien d'autres malheurs dans le monde bien plus importants ... et puis pour dire vrai, ça me fait monter ma tension ! Alors je ne vais pas commenter. Je vais plutôt aller me servir un bon pastis, mettre un CD de cigales et m'allonger dans mon hamac.

K : En tant que bêta-testeur de l’OS 2 du K
ronos, que peux-tu nous dire des évolutions de l'OS ?
M : Alors, je peux vous annoncer que.... (Malheureusement, le reste de l’email était corrompu et nous n’avons pu récupérer la réponse dans les délais impartis pour la publication du profil sur le site. Nos excuses à nos lecteurs.)

K : Merci Manu !

© 2012/03

Retourner au contenu | Retourner au menu